Carnet de route

Week-end escalade et randonnée - Buis les Baronnies

Sortie :  Escalade à Buis les Baronnies du 01/11/2012

Le 01/11/2012 par Joseph Teyssier

Escalade Toussaint  2012 : Buis les Baronnies
 
Deux voitures de quatre au départ de Lons ce 1er  novembre, arrivée vers    midi au gîte du Saint Julien à Buis les Baronnies. Rapide casse-croûte et tout le monde     à la queue-leu-leu pour une marche d’approche d’un quart d’heure. Pourquoi s’échauffer dans des moulinettes, vu la profusion de voies en 3-4 longueurs dans le niveau 5  …à condition de ne pas s’égarer dans cette multitude de points. Un tonitruant « Daniel, du mou, Bon Dieu...» réveille toute la falaise et nous rappelle, si nous en doutions, que notre présidente sait se faire entendre de son second. Beaucoup de 5 ce premier après-midi, jusqu’à 6b pour certains et l’expérience de rappels coincés pour d’autres, dans le secteur des guêpes.
 

Après douche, bières, Macvin et autres libations qui prouvèrent qu’alcools n’aident pas à gagner à jungle speed, on se retrouve autour du couscous mouton local pour échafauder les plans du lendemain. Et voilà que j’annonce que je ne monterai à la falaise qu’après mon expresso au bistrot et la lecture du Progrès local. Ma punition sera de faire les courses et remonter quelques casse-croûtes.
 

Arrivé au pied des voies à 11 heures, j’aperçois Sylvain et Mickaël, Chantal et Daniel (l’expérience d’hier ne lui a pas suffi) engagés dans les grandes voies « l’espadon et le métronome » en 4 et 5 longueurs. Yves grimpe avec Agathe et nous enchainons avec Jean 2 magnifiques longueurs de 45 mètres dans « le pilier gris ».L’après-midi, nous rejoignons le secteur de la grotte où Yves nous propose un 6b au nom évocateur pour lui : « trop de vin rouge ». Après le retour au gîte, rituel autour de la cheminée : apéro, tarot, jungle speed et discussions scientifiques sur la sexualité des chauves-souris jusqu’à la question existentielle : « Dis papa, c’est quoi le sexe oral ? » Ouf, l’heure du sanglier et son  gratin dauphinois sonne le gong ! Daniel se rapproche d’une autre tablée jurassienne pour randonner le lendemain.
 

Samedi matin, grand soleil mais beaucoup de vent. Caroline et Thomas nous rejoignent pour la journée. Je pars dans « la zaza » 6a,6b,6a avec Sylvain qui en tête dans la seconde longueur se sort avec maitrise d’un départ retord du relais où le risque de chute facteur 2 n’est pas négligeable. Sur l’arête sommitale, vu le vent, je mouline Sylvain jusqu’au rappel suivant. Au sol, Jean n’a toujours pas enfilé le baudrier et, en début d’après-midi, il descend rejoindre son lit et soigner ses frissons. Après un 6c dalle pour quatre d’entre nous, tout le monde se regroupe au secteur de la grotte qui semble moins venté. Moules pour quelques-uns et une cordée de trois dans une variante de  « la grotte »   6a,5c+,6a. La quatrième longueur, 5b, ne sera pas escaladée, la pluie menace. A 16 heures, retour au gîte et descente à Buis pour une visite de la vieille ville. A l’apéro, avant le bœuf bourguignon et son petit épeautre, fatigue générale, personne ne relève l’allusion onanique d’Yves qui nous avoue avoir plus de dextérité dans le poignet droit que dans le gauche.  
 

Alors que le dimanche s’annonçait pluvieux, c’est le soleil qui nous réveille et le vent est tombé. Jean a retrouvé la forme, alors vite, nettoyage succinct du gîte et direction une nouvelle falaise  « Baume Rousse », siège des championnats de France d’escalade jeunes il y a une quinzaine d’années. Seul Sylvain serait rentré en demie finale de la catégorie… minime fille. Plein de secteurs de dalles, mais à quatorze heures, la pluie nous ramène aux voitures. Retour difficile dans le Jura, circulation très chargée, pluie et habituels bouchons lyonnais. Merci aux chauffeurs, à l’organisatrice, aux participants. Promis, la prochaine fois,  je moucharderai moins.
 

Joseph.


 PS : Si vous ne voulez retenir que le primordial alors, Buis les Baronnies c’est la Drôme Provençale, cinq falaises, 600 longueurs équipées, dont 255 d’un niveau inférieur à 5c, donc de la belle escalade pour tous.







CLUB ALPIN FRANCAIS LONS LE SAUNIER
15 AVENUE DU STADE
39000  LONS LE SAUNIER
Contactez-nous
Tél. 03 84 47 69 35
Permanences :
jeudi de 18:30 à 19:30 sauf pendant les vacances scolaires
Agenda