Carnet de route

Escalade dans les calanques

Sortie :  Escalade - Calanques de Cassis du 30/03/2013

Le 12/07/2013 par Guitteny Marion

Sortie Calanques
30 mars au 1er avril 2013
groupe des Biques



3 jours dans les Calanques alors qu'il pleut dans le Jura... le rêve!
Départ prévu à 16h de Lavigny, donc 16h40 environ à la sortie de St Amour. Mais il y a faux-départ à Lavigny, les négociations prennent du temps. Mathieu a donc bien failli ne pas venir au dernier moment. Mais l'avantage, c'est qu'il a pris pour tout le monde, et « maintenant, il ne peut plus rien nous arriver »! Après 1h30 d'attente, 4h de route entrecoupé d'une pause casse-croute, Chantal vient nous ouvrir la barrière du camping. En 3 min, Mat a déjà installé la tente, donc il n'est même pas en retard sur la bière. Thomas est là aussi, donc on se prépare pour Armata Calanca : 3 cordées, avec un fort dans chaque (fort=grimpeur capable de faire du 6c en tête en grande voie). Pour le reste, on verra demain.

Levé à 6h15 pour être les premier dans la voie et surtout pour être sûr de ne pas finir à la frontale. La marche d'approche nous met dans l'ambiance : atmosphère humide, roche glissante sous nos pieds, rochers suintants. Cela peut paraître un peu fou de faire cette voie dans ces conditions, mais on y croit! Le vent a eu le temps de sécher la paroi pendant que nous cherchions le départ.
Mat part en premier, suivi de Joseph. Avec leur nouveau jouet, les talkies walkies, les biques s'amusent. Thomas commence sa première grande voie (et oui, 11 longueurs dans du 6 pour sa 1ère grande voie!) et Aurélien, avec son sac de 10kg en chie un peu derrière. Les 6 premières longueurs sont en 6a/6a+, avec une vire au milieu où l'itinéraire n'est pas simple à trouver. C'est après la 2nd vire que ça se corse. Une 6b à Joséphades, une 6b+ superbe, avec de l'ambiance pour les 1er de cordée. J'imagine pas l'état des caleçons! Le ciel devient menaçant, et, alors que la 1ère cordée est sortie, des gouttes se mettent à tomber. C'est pour nous, et juste avant le 6c!! Mais les nuages sont renvoyés au large (il ne pouvait rien nous arriver!) c'était juste pour ajouter un peu de difficulté pour Bertrand. La descente se fait sans encombre et sous le bleu bleu, après un petit craquage de Joseph : Lyonnais, Lyonnais, on t'en-cu... Même dans le contexte, on a pas compris.
Bilan : Très beau parcours, beau rocher, rare pour les Calanques d'avoir une voie longue en vertical. Thomas a tout enchaîné en tête, tout le monde est content. Une bonne bière, puis deux, puis une bonne douche... froide!!

Le lendemain, direction Cap Canaille, ce rocher rouge qui ne fait pas vraiment envie quand on est dans les Calanques, mais qui est tellement surprenant qu'on y passera 2 jours. « Galegeade » pour Mat et Béber, en 6c/7a, et « T'es pas cap, p'tite canaille », 5 longueurs en 6a/6a+ pour Aurélien et moi. Pas de pluie, mais beaucoup de vent. Notre voie, sous le belvédère est abritée. Le rocher est parfois fragile, ce qui me donne quelques grosses frayeurs dans la dernière longueur. Dans Galegeade, l'ambiance est différente, le 6c en plein mistral leur laissera des souvenirs. La voie est belle, mais arrivé en haut, ils courent s'éloigner le plus vite possible du vent. L'idée de finir la journée par Bourreur de Rousse (appelé aussi Baise Jump) est abandonnée pour un site de couenne sans marche d'approche abrité du vent, dans la calanque de Morgiou. La barrière est fermée le week-end, donc on part par hasard dans le secteur de couenne du Parc des Baumettes. Le calcaire est patiné, Bertrand et Mathieu galèrent dans le 6b (nicolade?). J'effectue une magnifique marionade (la deuxième de la journée), c'est à dire l'oublie des dégaines en partant dans la voie. Après 2 couennes chacun, il est temps de s'arrêter et d'aller prendre une douche avant tout le monde. Aurélien paye son coup, et à droit à une superbe chanson en échange.

On a réussi à motiver Joseph pour le Cap Canaille! On part tous les 5 dans les 3 rappels de descente, avant de se séparer dans les voies :
–    Bienvenu chez Damoclès pour les deux furieux
–    2 vauriens 3 canailles, en flèche pour les trois autres.
Ces deux voies ont en commun d'avoir des longueurs extrêmement gazeuses et de passer dans 3 types de rocher différents : calcaire, grès et poudingue.
Aurélien démarre dans le rocher rouge sculpté. Puis ils me laissent prendre la tête dans les autres longueurs, car le gaz ne met pas vraiment en confiance. 2ème craquage de Joseph, à mon encontre cette fois : d'après lui, mes yeux auraient dû être bleu, mais ils sont « vert poisson, ça ressemble à rien »! A part ça, la voie est vraiment superbe, des passages très aériens dont une sortie de trou dans le vide, une belle cheminée et une dernière longueur de découverte du poudingue. La 6c de Bienvenu chez Damoclès fini en traversée dans le poudingue au dessus d'un toit. Autant dire qu'il faut respirer calmement. À 13h30, on est en haut, les deux autres biques aussi. Il se met à pleuvoir. On a vraiment bien fait de partir tôt encore ce matin. Pique nique, rangement du campement, puis retour dans le Jura.


La Bergère, Marion

Nous attendons toujours la deuxième partie du compte rendu, le groupe des modestes. Aurélie la Parisienne adoptée pour sa première sortie nous a promis de faire le résumé de cette sortie……

 

>> Retour en images : https://plus.google.com/photos/117297496330948259590/albums/5877044411929372897?partnerid=gplp0







CLUB ALPIN FRANCAIS LONS LE SAUNIER
15 AVENUE DU STADE
39000  LONS LE SAUNIER
Contactez-nous
Tél. 03 84 47 69 35
Permanences :
jeudi de 18:30 à 19:30 sauf pendant les vacances scolaires
Agenda